Hachis parmentier de veau aux légumes d’automne

Hachis parmentier de veau aux légumes d’automne

Vous aussi vous adorez les légumes d’automne ? J’ai une vraie passion pour cette saison qui est vraiment ma favorite pour ce qu’elle nous offre comme possibilités au niveau culinaire.

Et en ce moment, à chaque fois que je cuisine, c’est en impro et je sors une nouveauté. J’adore ça, je ne mange jamais la même chose et je découvre un nouveau plat. De quoi ne pas s’ennuyer en cuisine.

J’avais envie d’un plat réconfortant depuis quelque jours. Et quoi de plus réconfortant qu’un de nos classiques maison comme le hachis parmentier ? J’avais acheté du hachis de veau (le bœuf fera aussi l’affaire, pas de soucis !) en vue de faire un hachis à la patate douce. Et en voyant le panais et le potimarron me faire de l’oeil, je me suis rappelée cette association de légumes que j’avais faite récemment dans mon poulet posté il y a peu, mais aussi en soupe, et je me suis dit que ce serait juste parfait pour la purée de mon hachis.

J’ai donc réalisé une purée de potimarron, panais et patate douce absolument délicieuse. Je n’avais aucun doute sur l’association que forme ce trio de légumes. Avec la préparation de viande hachée, la touche de gingembre et de muscade dans la purée, et la petite chapelure, on obtient un hachis parmentier d’automne absolument réconfortant, un plat très sain et plein de légumes, mais aussi très simple tout en étant original. Et ça, on adore 😍.

Les ingrédients (plat carré pour 4 parts) :

  • 280 g de potimarron
  • 250 g de patate douce
  • 200 g de panais
  • Une barquette de 350 g de veau haché ou bœuf (une barquette de 500 g sera peut-être mieux selon la taille du plat)
  • 1/2 oignon émincé
  • 1 gousse d’ail
  • 1/2 carotte
  • 2 càs de pulpe fine de tomate
  • Sel / poivre
  • Thym
  • Une càc bombée de fécule de maïs
  • 2 càs de crème végétale (ou non)
  • Gingembre / muscade

Réalisation :

La purée :

  1. Faire chauffer un fait-tout d’eau. Éplucher et couper vos légumes en morceaux moyens. Pour la quantité de légumes, si votre plat est plus grand et rectangulaire par exemple, il faudra mettre un peu plus de légumes que moi pour obtenir plus de purée.
  2. Ajouter vos légumes dans l’eau frémissante. Baisser le feu et couvrir.
  3. Une fois que les légumes sont cuits (vérifier avec une lame de couteau), les égoutter.
  4. Réduire les légumes en purée lisse (rien de tel que le bon vieux presse-purée). Ajouter si vous le souhaitez un morceau de beurre (pas pour moi), et 1 ou 2 cuillères de crème en option (ici crème végétale).
  5. Saler, poivrer, ajouter un peu de gingembre en poudre et de muscade. Toujours avec parcimonie, il vaut mieux réajuster après avoir goûté qu’en mettre trop tout de suite. Mélanger. Réserver.

La viande :

  1. Couper une demi-carotte épluchée en brunoise (mini-cubes).
  2. Émincer un demi-oignon. Faire des petits morceaux.
  3. Couper une gousse d’ail en tout petits morceaux.
  4. Faire chauffer une poêle ou sauteuse avec un filet d’huile d’olive.
  5. Ajouter l’oignon, l’ail et la brunoise de carotte. Faire revenir 5 minutes.
  6. Ajouter la viande hachée. Saler, poivrer, ajouter du thym (je dose à l’oeil). Faire revenir la viande jusqu’à ce qu’elle soit cuite. Ajouter 2 càs de pulpe fine de tomate (sans morceaux), si vous n’en avez pas ce n’est pas très grave.
  7. Ajouter une càc de fécule de maïs. Mélanger.
  8. Réserver.

Montage :

  1. Préchauffer le four à 200° en mode grill.
  2. Dans le plat, verser la préparation de viande au fond. Puis la purée au dessus. Lisser. Mettre un peu de chapelure sur le dessus.
  3. Enfourner sous le grill jusqu’à ce que la chapelure soit dorée. Surveiller.
  4. Déguster. De préférence après un peu de repos.

Indications :

  1. Pour la préparation du plat, je réalise la préparation de viande dès que le légumes sont presque cuits. Puis je réserve couvert. Je presse ma purée. Puis je monte mon hachis. C’est finalement rapide de cette manière.
  2. J’ai préparé ce plat très à l’avance pour le soir. Je l’ai donc fait réchauffer le soir puis j’en ai remangé 2 jours. Il était très bon le lendemain et même le sur-lendemain vu qu’il en restait une part encore ! Il se conserve donc très bien au frais sans changer le goût.

J’espère que cette recette automnale et réconfortante vous plaira 🤗😘.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *