Galette des rois pistache et griottes amarena facile : faire une galette de pro avec de la pâte feuilletée industrielle c’est possible !

Galette des rois pistache et griottes amarena facile : faire une galette de pro avec de la pâte feuilletée industrielle c’est possible !

Alors, pâte feuilletée maison ou industrielle pour cette galette ? 😀

Ici, la galette c’est soit frangipane, soit pommes. Mais quand même très très souvent frangipane, en seule fan de la pomme :D.

J’avoue qu’il y a des parfums qui me tentent mais quand on fait la galette pour les autres, qu’ils ne veulent rien tester de spécial et qu’ils vous réclament seulement et uniquement la classique frangipane… c’est compliqué.

Cependant il y a une saveur sur laquelle j’étais tombée en faisant des courses au moment de l’épiphanie il y a des années, la galette pistache griottes. Elle m’a immédiatement attirée. Il faut dire que la cerise griotte, ici l’amarena, sublime et complémente à merveille celui de la pistache.

Cette année c’est décidé je teste une galette pistache/griotte amarena maison, mais une galette très simple à réaliser et qui plaira j’en suis sûre car pas si excentrique que cela avec sa crème d’amande à la pistache qui permet d’avoir tout de même le bon goût de la frangipane qu’on aime tant. Ici pas de frangipane à la crème pâtissière, mais une garniture gourmande et délicieuse qui prend deux minutes à préparer… et selon le temps que l’on a avec ou sans pâte feuilletée inversée maison (recette ici).

Pour le petit défi, bien que j’ai préparé ma pâte feuilletée inversée qui n’attend plus qu’à être utilisée, j’ai souhaité voir s’il était possible d’obtenir une galette visuellement proche d’un résultat avec pâte feuilletée inversée maison. Et le résultat est plus que surprenant ! 😀

Donc faire une jolie galette, épaisse (4 cm et demi rien que ça :D) et gourmande, avec un feuilletage développé et régulière avec des rouleaux de pâte industrielle c’est possible ! 😀 Je sens que ça va révolutionner mes galettes quand je n’aurais pas le temps. Pour cela il y a des astuces à connaître. Ce qui a tout changé c’est que j’ai pris le risque de retravailler les rouleaux de pâtes étalés trop finement. Mais tout cela ne sera possible que si vous faîtes une petite galette (16-17 cm ici). Au pire vous en ferez deux si vous en vouliez une bien grande, ça vaut vraiment le coup 😀 <3. Cela plus les petites astuces dont je vous parle plus bas au moment de la réalisation et vous allez surprendre vos gourmands c’est certain :D.

Alors c’est parti, même si on a pas beaucoup de temps on peut réaliser une délicieuse galette qui change un peu tout en rappelant ce goût d’amande de la frangipane qu’on a tant de mal à délaisser.

 

Les ingrédients :

  • 2 disques de pâte feuilletée inversée maison ou deux pâtes feuilletées industrielles
  • 75g de poudre d’amande
  • 75g de poudre de pistache
  • 100g de sucre glace
  • 75g de beurre mou
  • 20g de fécule de maïs
  • 2 oeufs (+ 1 jaune pour la dorure)
  • quelques gouttes d’arôme d’amande amère
  • 1càs de kirsh ou de rhum
  • des cerises griottes amarena (en bocal pour moi)

 

Réalisation : 

Préparer la crème d’amande à la pistache : Mélanger le beurre mou et le sucre, on obtient une préparation crémeuse. Incorporer les poudres et ajouter les oeufs un à un. Finir en ajoutant l’arôme d’amande amère et le rhum ou kirsh.

Si pâte feuilletée maison, étaler sur 3mm puis à  l’aide d’un cercle à pâtisserie découper un cercle de pâte. Placer sur une plaque couverte de papier cuisson. Étaler la deuxième pâte, placer le cercle et découper un cercle de pâte plus grand d’un cm. Placer sur une plaque et mettre au frais en attendant.

Si pâte feuilletée industrielle (+astuces) : Je trouve que les pâtes sont trop étirées, ça plus les maladresses que l’on peut avoir en soudant les bords des pâtes au façonnage, et on a une grande galette mais qui ne développe pas. Ici pour avoir une petite galette bien développée il faut donc retravailler la pâte (mais attention il faut toujours fonctionner par pliage, on ne peut pas en faire une boule) : Sortir les pâtes et dérouler la première sur le plan de travail avec son papier cuisson, rabattre les 4 côtés vers le centre l’un après l’autre. On obtient un pâton rectangulaire plus épais que l’on va venir étaler un peu moins finement que ce qui est proposé (désolée je n’ai pas la photo de cette étape, je ne croyais pas vraiment à mon petit essai à vrai dire :D). Si vous avez un cercle à entremet déposer-le sur la pâte et découper un premier cercle qui formera la base de la galette. Disposer avec le papier cuisson sur une plaque et placer au frais. Faire de même avec le deuxième rouleau de pâte. Le découper 1 cm plus large que l’autre car il va venir recouvrir la garniture. On obtient donc deux cercles plus épais qui laissent déjà penser à un meilleur résultat.

Sur le premier disque de pâte, étaler la crème d’amande à la pistache en laissant 3 cm environ sur les bords. Placer quelques cerises amarena dans la crème. Ne pas oublier la fève à placer toujours vers le bord.

Avec un pinceau et de l’eau, humidifier les bords du premier cercle et venir déposer le deuxième cercle entreposé au frais jusqu’ici au dessus. Appuyer très légèrement sur les bords (sans pincer les extrémités) pour souder les pâtes. Il faut que les pâtes aient visuellement l’air d’être posée l’une sur l’autre seulement (cf photo ci-dessous). Avec la lame d’un couteau, chiqueter (je vous propose de regarder la technique très simple sur internet mais difficile à expliquer avec des mots, rien ne vaut un petit tuto dans ces cas-là 🙂 ) le tour de la galette, c’est joli et c’est ce qui permet de souder les pâtes ensemble. Piquer le tour de la galette avec une fourchette ou un couteau.

Si pâte feuilletée inversée maison : Dorer la galette avec un mélange jaune d’oeuf + 1 càs de lait (éviter de mettre de la dorure sur les soudures car cela a tendance à empêcher le développement sur cette zone).  Placer la galette au frais pour 30 minutes à 1h. Préchauffer le four à 210°. Sortir la galette. Badigeonner à nouveau de dorure puis faire les décors qui vous plaisent avec le dos d’une lame de couteau toujours en prenant soin de ne pas craquer la pâte. Faire un mini trou avec la pointe d’un couteau au centre de la galette pour créer une cheminée qui va laisser s’échapper la vapeur à la cuisson. Enfourner pour 40 minutes environ (la galette doit être bien dorée).Afin de faire briller votre galette et d’apporter à votre pâte encore plus de gourmandise vous pouvez la badigeonner d’un sirop en faisant bouillir 30g d’eau + 30g de sucre. Dans ce cas le badigeonner à 10 min de la fin de cuisson et la remettre au four les quelques minutes restantes ou badigeonner à la sortie du four. Cependant il ne faudra pas recuire la galette car le sucre va blanchir (si vous prévoyez un réchauffage ne le faîtes pas).

Si pâtes feuilletées industrielles (+astuces pour une galette au visuel bluffant) : 

Placer la galette sans dorure au réfrigérateur pour 3h, même une nuit si vous pouvez (ce que j’ai fait ici), l’avantage c’est qu’elle sera quasiment prête pour le lendemain. Sortir la galette. Dorer avec un mélange jaune d’oeuf + 2 càs de lait en évitant de faire couler la dorure sur les soudures (bords extérieurs), c’est très important car le jaune d’oeuf sur les bords va empêcher le développement en soudant les pâtes. Préchauffer le four à 210°. Placer la galette au frais pendant le préchauffage. Sortir la galette et dorer à nouveau avec le mélange jaune + lait. Faire vos décors avec le dos d’une lame de couteau en prenant soin de ne pas craquer la pâte. Au centre faire une cheminée au centre en faisant un tout petit trou rapide avec la pointe d’un couteau. Baisser la température du four à 180 et enfourner immédiatement pendant environ 40 à 45 minutes (la galette doit être bien dorée). Afin de faire briller votre galette et d’apporte à votre pâte encore plus de gourmandise vous pouvez la badigeonner d’un sirop en faisant bouillir 30g d’eau + 30g de sucre. Dans ce cas le badigeonner à 10 min de la fin de cuisson et la remettre au four les quelques minutes restantes ou badigeonner à la sortie du four. Cependant il ne faudra pas recuire la galette car le sucre va blanchir (si vous prévoyez un réchauffage ne le faîtes pas).

Le lendemain :

 

 

 

La même réalisée avec la pâte feuilletée inversée maison, en appliquant les astuces ci-dessus, ma plus jolie galette <3 :

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *