Pain au lait léopard vanille-chocolat, glaçage chocolat praliné

Pain au lait léopard vanille-chocolat, glaçage chocolat praliné

N’est-il pas sublime ce pain au lait ? oui on dirait une brioche mais il s’agit bien d’un pain au lait. Un vrai nuage de douceur. Quand je suis tombée sur cette fameuse « brioche » (appellée comme ça à tord je trouve) sur internet il y a déjà bien longtemps…j’ai tout de suite gardé la recette de base de côté afin de pouvoir la réaliser. Et ça y’est j’ai enfin eu le temps de réaliser ce délicieux pain au lait…ce fut assez fastidieux mais vraiment ça vallait le coup ! Et si l’effet visuel est énorme et trop canon :D… le goût, le moelleux et la douceur valent largement le temps pris pour la réaliser 😀

Je suis donc partie d’une recette de base dénichée sur Altergusto.fr et je me la suis réappropriée afin qu’elle corresponde à ce que j’imaginais en pensant notamment qu’elle serait encore plus agréable à la vanille…j’avais vraiment envie de cette douceur vanille-chocolat qui je le pensais allait être top dans un pain au lait :). J’ai aussi adapté la recette au niveau du sucre, et j’ai changé le glaçage qui s’est marié parfaitement avec ce pain au lait. Finalement j’avais juste besoin d’avoir la marche à suivre pour faire ce joli travail de tâches de léopard.

Les ingrédients :

  • 250 ml de lait
  • 25g de fésule de maïs
  • 50g de beurre
  • 1 càc de poudre de vanille
  • 70g de sucre complet muscovado
  • 1 sachet de levure sèche de boulanger
  • 370g de farine t55
  • Pour la pâte marron foncé (autour des tâches) : 15 gr de cacao en poudre non sucré + 1 c à s de lait
  • Pour la pâte marron clair (l’intérieur des tâches) : 5g de cacao en poudre non sucré + 1 c à s de lait
  • Pour le glaçage : 40g de chocolat noir 72% de cacao + 50g de chocolat pralinoise+ 30 ml de lait + des noisettes hachées pour la déco

La réalisation : 

Dans un bol, prélever 10 cl du lait de votre recette, faire tiédir au rapidement au micro-ondes et verser la levure sèche de boulanger. Laisser reposer 15 minutes. Il faut que le mélange mousse, si la levure ne mousse pas recommencer.

Pendant ce temps, dans une casserole mélanger, à l’aide d’un fouet, la fécule de maïs et le lait. Porter à ébullition en remuant, le mélange va épaissir rapidement. Retirer du feu dès que c’est fait et ajouter le beurre. Bien mélanger.
Mettre la préparation dans un récipient et laisser bien tiédir une trentaine de minutes afin de ne pas tuer la levure dans un mélange trop chaud.

Ajouter la farine, le sucre et la levure. Mélanger et laisser reposer 10 minutes. Pétrir une dizaine de minutes, jusqu’à ce que la pâte soit bien souple et élastique. Je l’ai fait à la main et non au robot.

Couper la pâte en 2. Dans une moitié, la poudre de vanille.  Mettre de côté, sous un linge. On a notre pâte claire.
Couper l’autre moitié en 2 pâtons.
Dans l’un, ajouter 15 gr de cacao mélangé au lait. L’incorporer en pétrissant pour obtenir la pâte marron foncée. Vous allez devoir pétrir quelques minutes pour le cacao colore bien toute la pâte.
Dans l’autre, ajouter 5 gr de cacao mélangé au lait et l’incorporer afin d’obtenir la pâte marron plus clair. De même pétrir quelque minutes pour bien incorporer le cacao et avoir une pâte à la couleur uniforme.

Former des boules avec chaque pâte et les mettre chacune dans un bol ou saladier avec un linge par-dessus. Laisser reposer 1h30 à température ambiante (personnellement je les entrepose dans mon four).

Le temps de repos passé, diviser chaque morceau de pâte en 2, puis une moitié en 3 et l’autre moitié en 4 : on a donc 7 morceaux de chaque couleur, 21 morceaux en tout.

Réalisation des boudins (cf photos) :

Prendre un morceau de pâte marron clair, former un boudin fin, l’aplatir puis l’enrouler sur lui-même.
Prendre un morceau de pâte marron foncée, former un boudin d’environ la longueur de votre moule, puis l’aplatir. Poser la pâte marron clair dessus et enrouler la pâte marron foncée par-dessus. (Soit vous enroulez totalement, soit vous laisser des tâches pas complètement entourée de pâte foncée, comme moi.)
Prendre un morceau de pâte claire, former un boudin à peine plus grand que le marron foncé, puis l’aplatir. Poser le boudin marron foncé dessus et refermer la pâte claire dessus. Bien refermer la pâte !
Renouveler jusqu’ à épuisement des morceaux de pâte.

Rouler chaque boudin pour l’étirer de sorte qu’il fasse environ le double de la longueur du moule. Les couper ensuite en 2…

puis les disposer dans le moule beurré et légèrement fariné. Alterner les parties coupées à chaque bout du moule.


Couvrir d’un linge propre et laisser reposer 1h à 1h30 à température ambiante. Vous pouvez comme moi utiliser votre four, je l’ai préchauffé à 50 degrés très rapidement, puis éteint, j’ai laissé la porte ouverte une minute puis j’y ai entreposé mon pain au lait sous un linge dans le four juste tiède ce qui m’a permis d’accélérer le temps de pousse (45 min/1h). Il doit doubler de volume.

Préchauffer le four à 200° C, avec un récipient d’eau. (je met de l’eau dans un moule à gâteau que je met sur une plaque en bas du four)
Badigeonner d’un peu de lait.
Baisser la température à 170°C et enfourner. Cuire 35 à 40 minutes. Je l’ai laissé 40 minutes.
Sortir le pain au lait et laisser refroidir sur une grille.

Faire fondre les chocolat noir et pralinoise en morceaux avec les 30ml de lait. Bien mélanger de sorte à obtenir un mélange lisse et homogène puis verser (non chaud afin qu’il y ait ces coulures sur le côté qui figent ou continuent de couler à certains endroits jusqu’en bas) sur le pain au lait. Saupoudrer de noisettes concassées.

Il n’y a plus qu’à déguster et goûter à ce petit nuage de douceur pendant ce temps-là 😀 Personnellement je n’ai même rien ajouté et l’ai mangé en tranche sans rien d’autre. 🙂

 



4 thoughts on “Pain au lait léopard vanille-chocolat, glaçage chocolat praliné”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *